Je suis Charlie !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Edito de Mathias Ollivier

« Les journalistes sont les yeux et la mémoire du monde »

Saluons le courage et la détermination des responsables de l’état et des forces de l’ordre.

Rendons hommage aux victimes des événements, journalistes, policiers, civils.

L’horreur, l’ignominie ! Si des millions d’humains de par le monde se déclarent tous « Charlie », plus de 18.000 twits ont été dénombrés sur internet pour dire : « Je suis Kouachi » !

Comme l’a dit Will Durant :

« Une Grande Civilisation n’est conquise de l’extérieur que si elle est détruite de l’intérieur » (Will Durant)

Les sociétés Occidentales sont totalement infiltrées, le fait est avéré. Le ver est dans la pomme ! Les terroristes s’emploient à déstabiliser le monde libre en portant sur notre sol le fanatisme religieux, amorçant par là un conflit de civilisation.

Les dirigeants politiques sont maintenant appeler à prendre de grandes décisions. Il s’agit de publier de nouvelles lois, de légiférer de manière à empêcher les islamistes radicaux de proliférer. Il faut cesser de trouver des « excuses » à ceux qui propagent la terreur… qu’ils aient eu un père alcoolique… une enfance malheureuse… ne peu justifier l’assassinat d’innocents !

Selon moi, deux mesures essentielles doivent être prisent en priorité :

1) Si des individus font le choix de se rendre à l’étranger pour « faire le djihad », comme ils disent. Il faut refuser leur retour sur notre sol ! Ils sont allés s’entrainer à tuer là-bas, qu’ils y restent ! Il faut par ailleurs qu’ils soient déchus de la nationalité française. Tous les responsables de la sécurité des citoyens, à juste titre, disent qu’ils ne peuvent surveiller tout le monde en permanence et que les textes actuels ne leur permettent pas d’agir comme cela s’impose. A ce stade la démocratie cherche des verges pour se fouetter ! Alors ?! Au-delà de certaines limites la tolérance, si chère à Voltaire, se change en laxisme. On attend quoi ?

2) Il faut expulser les imams propagateurs de haine, et qui ne sont pas en phase avec l’idée de laïcité. C’est l’état dans l’état. C’est inacceptable.

EXTRAITS DE : L’ERE DEOPHILE

(Ouvrage paru en 2010 aux éditions Art-Access. http://www.art-access.fr

L’islam est une religion monothéiste, chronologiquement le troisième grand courant monothéiste de la famille des religions abrahamiques. Apparu en Arabie au VIIe siècle, il se distingue du courant judaïque, avec lesquels il a cependant de nombreux points communs. Le livre sacré de l’islam est le Coran, dont le dogme assure que révélation de Dieu au prophète Muhammad (محمد) se fit par l’intermédiaire de l’archange Gabriel, qui est comme Abraham une des grandes figures du Judaïsme.

Le chef religieux et politique arabe Muhammad (محمد), dont le nom est parfois aussi transcrit par Mohammed (en français), est le fondateur de l’islam et de la communauté musulmane (Oumma). Le Prophète Muhammad serait originaire d’une tribu du Moyen-Orient, les Touhami. Il est considéré comme le dernier prophète du monothéisme par les Musulmans et il n’est reconnu comme prophète que par cette communauté. Les Musulmans ne le considèrent pas comme le fondateur d’une nouvelle religion, mais pensent qu’il est le dernier d’une lignée de prophètes monothéistes. Ils considèrent que sa mission est de restaurer la foi monothéiste originale d’Adam, Abraham et d’autres prophètes, foi qui avait été corrompue par l’homme au cours du temps. Pendant les vingt-trois dernières années de sa vie, Muhammad dicte des versets, qu’il dit recevoir de Dieu par l’intermédiaire de l’ange Gabriel, à des fidèles de plus en plus nombreux, séduits par ce nouveau message. Le contenu de ces révélations fut compilé après sa mort : le Coran.

Selon les Musulmans : Jésus avait annoncé la venue du prophète Muhammad.

Dieu envoya Jésus pour confirmer ce qui avait été antérieurement révélé à Moïse et réhabiliter l’enseignement divin que les hommes et le temps avaient altéré. Il lui donna à cet effet l’Évangile pour exhorter les hommes à suivre la vraie direction. L’Évangile avait donc pour but non pas d’abolir la Loi déjà contenue dans la Torah mais bien de redresser les déviations, et de remettre ceux qui craignaient Dieu dans la Voie vraie :

«  N’allez pas croire que je sois venu abroger la Loi ou les prophètes, je ne suis pas venu abroger, mais accomplir » (Matthieu : V, 17)

Paroles de Jésus confirmées par le Coran :

« Nous avons envoyé, à la suite des prophètes, Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qui était avant lui, de la Torah. Nous lui avons donné l’Évangile où se trouvent une Direction et une Lumière, pour confirmer ce qui était avant lui de la Torah ; une Direction et un avertissement destinés à ceux qui craignent Dieu » (S. V, 46)

Selon l’Islam, c’est pour ces raisons que la Parole de Dieu, communiquée à Jésus, revint sous une autre forme, dans la bouche du Prophète Muhammad :

« Que les gens de l’Évangile jugent les hommes d’après ce que Dieu a révélé. Les pervers sont ceux qui ne jugent pas les hommes d’après ce que Dieu a révélé » (S. V, 47)

« S’ils avaient observé la Torah, l’Évangile et ce qui leur a été révélé par leur Seigneur, Ils auraient certainement joui des biens du ciel et de ceux de la terre. Il existe parmi eux des gens modérés, mais beaucoup d’entre eux font le mal. »

« Dis : O gens du Livre ! Vous ne vous appuyez sur rien, tant que vous n’observez pas la Torah et l’Évangile et ce qui a été révélé par votre Seigneur » (S. V, 66, 68).

Le Coran dit que Jésus a annoncé la venue d’un Messager nommé « Ahmad » :

« O fils d’Israël ! Je suis, en vérité, le prophète de Dieu envoyé vers vous pour confirmer ce qui, de la Torah, existait avant moi, pour vous annoncer la bonne nouvelle d’un Prophète qui viendra après moi et dont le nom sera Ahmad » (S. LXI, 6).

Cette indication se trouve dans l’Évangile de Jean, qui rapporte, semble-t-il, les derniers entretiens de Jésus avant son arrestation et sa condamnation.

Comme on le voit l’Islam, le Christianisme, le Judaïsme se réfèrent aux mêmes préceptes. Alors, quel musulman peut prétendre que les Juifs ou les Chrétiens sont des infidèles ?

L’ère deophile

Le concept deophile va plus loin en annonçant la « Religion Mondiale » :

Tous les croyants s’accordent pour dire que toutes les religions honorent le même Dieu et qu’il n’en n’existe qu’Un. L’homme de la rue vous dira qu’il n’y a qu’un seul Dieu, quelque soit le nom qu’on lui donne !

Seul l’interprétation des textes sacrés, les rituels et les symboles varient dans leurs formes, selon les ethnies et les obédiences religieuses. Certaines personnes se disent athées, mais la plupart d’entre elles n’en sont cependant pas moins respectueuses des lois dites « divines » ; volontairement, ou à leur insu. La conscience des athées, comme celle de tous les êtres pensants, est mue par les mêmes mobiles et besoins que celle des croyants, sans qu’ils partagent pour autant les mêmes convictions ou pratiquent les mêmes rituels. Cela tient à ce que la conscience de tout les êtres vivants est soumise aux mêmes Lois Universelles - qu’elles soient naturelles, cosmiques ou tenues pour divines - et qu’ils tendent vers un même devenir : l’Homme UN.

Il en est ainsi depuis toujours. Nous sommes tous deophiles, pour la raison simple, naturelle, que tous les êtres conscients font la même expérience des lois qui régissent l’univers et qu’ils aspirent à une même harmonie entre céleste et terrestre. Tous recherchent au cours de leur existence les moyens de créer cette harmonie. Tous sont confrontés aux mêmes épreuves et éprouvent les mêmes doutes. Il est des êtres qui appartiennent à une religion et qui se donnent beaucoup de mal pour accorder leur être à l’univers. Il en est d’autres qui se disent athées et qui y parviennent aisément. Le sentiment deophile est en chacun de nous. Le sentiment deophile est Universel, en ce sens qu’il dépasse les clivages d’appartenances ethniques, politiques ou les cadres conformes des religions classiques.

En conséquence et pour toutes ces raisons, on peut affirmer :

Que l’on soit chrétien, juif, musulman, orthodoxe, hindouistes, bouddhiste, taoïste, animiste, théistes ou déistes, agnostique, athée ou autres, nous sommes tous deophiles.Puissent les hommes prendre conscience de leur essence deophile. Pour l’heure, il s’agit de bien faire le distinguo entre les musulmans et les islamistes. Les premiers sont musulmans, les seconds ne le sont pas ; ils assassinent même leurs propres frères !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>